Quels sont les différents types de paillage ?

Publié le : 05 juillet 20213 mins de lecture

L’utilisation du paillis est une technique agricole efficace. Vous pouvez faire votre propre paillis à partir de matériaux organiques ou artificiels. Il recouvre les plates-bandes où poussent les légumes, fruits, fleurs et autres plantations décoratives, ce qui permet d’augmenter de 40 % la productivité du site et de réduire la fréquence des arrosages. 

Les bases du paillage

En agriculture, le paillage est appelé la couverture du sol pour le protéger des parasites, du froid et de la chaleur, ainsi que des micro-organismes pathogènes. Les composants naturels et synthétiques peuvent servir d’abri. Les principaux objectifs du paillage sont de retenir l’humidité dans le sol, d’améliorer l’échange d’air au niveau des racines et la structure du sol. Répondant à la question de savoir si le paillis est nécessaire, ils donnent des exemples des résultats de son application : la fréquence de désherbage et d’arrosage diminue, le sol devient meuble, léger, et nécessite moins de fertilisation. On peut distinguer deux types de paillage : organique ou inorganique. Chaque cas a ses propres avantages, qu’en effet il est difficile de dire quel paillis est le meilleur. 

Paillage organique

Si votre région n’est pas un sol très fertile, il est préférable d’utiliser un paillis organique, car lors de la pourriture, sa couche inférieure saturera le sol d’acides humiques, enrichissant et restaurant la fertilité. Le paillage avec de la sciure de bois, des copeaux et des copeaux de bois n’a aucune restriction d’utilisation. Certes, les petites sciures peuvent être agglomérées, il est donc préférable d’obtenir des copeaux plus gros à la place. La paille peut être considérée comme un produit de paillage polyvalent. Il peut être utilisé avec presque toutes les plantes du jardin et du potager. La couche de ce type de paillis doit être d’environ 10 cm. Avant de couvrir de paille, ajoutez des engrais azotés au sol. 

Paillage inorganique

Cela inclut les substances qui ne se désintègrent pas, telles que : gravier, galets, pierre concassée, ou argile expansée… Ces matériaux n’ont pas de propriétés d’enrichissement du sol, mais peuvent convenir pour la décoration et la protection contre les mauvaises herbes et les intempéries. Il est préférable d’utiliser des cailloux pour le paillage dans les parterres de fleurs avec des plantations vivaces, car ils interfèrent avec la plantation de nouvelles plantes chaque printemps. Le gravier a l’air très bien dans les compositions de conifères. Il convient également de rappeler qu’au fil des années, les pierres s’affaissent et s’enfoncent dans le sol, afin d’éviter cela, n’oubliez pas de poser du géotextile sous le gravier. 

Plan du site