L’Echinacée : une plante qui améliore le système immunitaire !

Publié le : 05 juillet 20214 mins de lecture

Les micro-organismes résistent fortement aux antibiotiques de nos jours. Utilisée depuis la nuit des temps, les bienfaits de l’échinacée sur le système immunitaire sont confirmés par la médecine. Il existe différentes sortes d’échinacée mais le vrai bouclier est l’Echinacea Purpurea. C’est celle qui est la plus exploitée dans la phytothérapie.

Plante médicinale de toujours

Depuis toujours, plusieurs tribus ont utilisé l’échinacée. Elle vient de l’Amérique du nord et redevient très courant comme la phytothérapie est regagne une place importante dans la vie de tous les jours. Les indiens utilisaient l’Echinacea Purpurea contre les morsures d’araignées ou de serpents venimeux. Cette espèce d’échinacée a aussi été employée pour lutter contre les maux de gorge et de tête. Ils exploitent aussi d’autres espèces de cette plante pour améliorer le système immunitaire. Les médecins provenant de la Suisse et d’Allemagne ont eu un intérêt particulier pour cette plante. L’échinacée fait partie des antibiotiques naturels qui datent de longtemps. La plante n’est capable de combattre que les bactéries et non les virus. Son existence a complètement été oubliée avec la création des antibiotiques pharmaceutiques. 

Les vertus médicinales de l’échinacée

L’échinacée améliore le système immunitaire. C’est un puissant antibiotique qui lutte aussi contre les infections. Cette plante procure de l’énergie vitale à l’organisme. Elle prévient les maladies auto-immunes et les cancers. Elle favorise la circulation sanguine, cicatrise la peau et guérit les blessures rapidement. L’échinacée aide notre corps à s’adapter aux changements de saison. Elle est utilisée en cas de piqûres d’insectes et aux morsures d’araignée et de serpents. Elle lutte contre l’abcès dentaire et les maux de dent. C’est aussi une plante qui protège l’organisme contre diverses allergies. Elle est utilisée en cas d’infection urinaire et lutte contre le staphylocoque doré. C’est aussi un anti-inflammatoire respiratoire et permet de lutter contre la pollution et la fumée de tabac. Elle contribue à la prévention du refroidissement et des maladies hivernales comme la toux, les maux de gorge, les angines, les maladies virales, le rhume, la grippe. Elle empêche certaines maladies de se développer: rhinopharyngite, rhinite, laryngite, sinusite. L’échinacée alerte et réveille le système immunitaire.

Informations complémentaires sur l’échinacée

Cette plante médicinale peut s’utiliser par voie interne et par voie externe. Son efficacité est accentuée lorsqu’elle est combinée à d’autres plantes médicinales : gingembre, ail, curcuma, ganoderma, aloès, etc. Il existe des contre-indications. Les personnes atteintes de maladies virales, de tuberculose ou de sida ne doivent pas consommer de l’échinacée. Elle est aussi déconseillée aux personnes allergiques et asthmatiques. Les femmes enceintes et allaitantes peuvent la consommer mais les enfants atteints d’otites ne doivent pas l’utiliser. Il est recommandé de ne pas consommer cette plante pendant plus de huit semaines.

Plan du site